24, rue Demoustier – 02600 Villers-Cotterêts
03 23 96 23 30
musee-dumas@mairie-villerscotterets.fr

Alexandre Dumas et Villers-Cotterêts


Alexandre Dumas a vu le jour à Villers-Cotterêts le 24 juillet 1802. « Je suis né à Villers-Cotterêts, petite ville du département de l’Aisne, située sur la route de Paris à Laon, à deux cents pas de la rue de la Noue, où mourut Demoustiers, à deux lieues de la Ferté-Milon, où naquit Racine, et à sept lieues de Château-Thierry, où naquit La Fontaine. J’y suis né le 24 juillet 1802, rue de Lormet… » (Alexandre Dumas – Mes Mémoires, Chapitre I). Il y restera jusqu’aux années 1820 avant de partir pour Paris bien décidé à faire carrière dans le théâtre. Son père, né d’un planteur de Saint-Domingue et d’une esclave noire, est général dans les armées de République. Lorsque celui-ci meurt prématurément, le petit Alexandre n’a pas encore quatre ans. Ses années de jeunesse se déroulent dans la cité d’origine de sa famille maternelle, dans des conditions financières difficiles puisque Napoléon a refusé le paiement des arriérés de solde et de la retraite. De cette enfance, il y puisera l’inspiration dans certains de ses romans ainsi des évènements relatés dans Les Trois Mousquetaires ou Le Comte de Monte-Cristo proviennent d’épisodes marquants de la vie de son père. Villers-Cotterêts lui inspire des lieux d’intrigue dans deux romans Le Meneur de Loups et Catherine Blum. Dans ce dernier, l’action se déroule entièrement en Forêt de Retz, où il a chassé toute sa jeunesse.

Villers-Cotterêts ne manque pas de lieux qui rappellent encore la présence d’Alexandre Dumas et de sa famille : l’Hôtel de Ville où le général Dumas épousa Marie-Louise Labouret en 1792, l’église Saint-Nicolas où le petit Alexandre fut baptisé en 1802, l’hôtel de l’Epée où la famille vécut de 1805 à 1807, le général y décéda le 26 février 1806, le collège de l’abbé Grégoire fréquenté par le jeune Dumas de 1811 à 1813.

Le Musée


L’idée d’ériger un musée à l’enfant du pays émerge en 1902 lors du centenaire de la naissance de l’écrivain. Le musée sera créé en 1904 par la Société historique régionale de Villers-Cotterêts qui aura la charge de la conservation et de la gestion des collections alors que la ville en a la propriété.
Après plusieurs déménagements et conflits, le musée s’installe, à partir de 1952, dans un bel hôtel particulier du 19ème siècle qui servit de quartier général au Général Maunoury lors de la première guerre mondiale.

Dans un cadre entièrement rénové en 2002 pour fêter l’entrée d’Alexandre Dumas au Panthéon, le musée retrace dans ses collections permanentes la vie et l'oeuvre des trois Dumas : le général Dumas né en 1762, à Saint-Domingue (le musée a acheté récemment un manuscrit autographe du général Dumas dans lequel il décrit les conditions de sa captivité au royaume de Naples qui ne sont pas sans rappeler l’emprisonnement d’Edmond Dantès au Château d’If !) ; son fils Alexandre Dumas, l'illustre auteur des Trois Mousquetaires et son petit-fils Alexandre, auteur de La Dame aux Camélias, né à Paris en 1824. Le musée rassemble des portraits peints et sculptés, des objets ayant appartenus aux trois Dumas ainsi que de nombreux documents autographes.
Parmi les œuvres présentées dans le musée, le manuscrit des Mémoires de Dumas père et d’autres manuscrits portent témoignage de la prolixité de l’écrivain : romans, pièces de théâtre, adaptations et compilations diverses, contes pour enfants, récits de voyage, et même un dictionnaire de cuisine. Ce touche-à-tout de génie a publié plus de 300 livres ! Ses mémoires sont aussi l’occasion de retrouver l’émotion de Dumas au souvenir de sa jeunesse à Villers-Cotterêts.
Des expositions temporaires et des manifestations culturelles permettent d’aborder la vie et l'œuvre de Dumas.